fbpx

recherche

Quel est l’impact du coronavirus pour Pachamama ?

pachamama titre paysage salar sud lipez bolivie aventure voyage

Quel est l’impact du coronavirus pour Pachamama ?

Notre planète est actuellement touchée par une crise sanitaire sévère. En effet, l’épidémie du coronavirus affecte les pays du monde entier. L’ensemble de nos systèmes, services publics, entreprises, organisations, sont désormais perturbés et ne fonctionnent plus que partiellement, voire plus du tout pour certains. Notre projet Pachamama n’est pas épargné non plus !

Ainsi, face à une telle situation, les jeunes entreprises sont souvent parmi les plus exposées. En effet, elles doivent faire face aujourd’hui pour la plupart à une situation inédite avec des moyens très limités. Et si cette situation devait se prolonger, elle pourrait être alors décisive pour la plupart d’entre elles. 

Chez Pachamama, la situation n’est pour le moment pas critique. Quand nous regardons aujourd’hui en arrière, nous sommes heureux d’avoir dès notre lancement fait des choix de développement sains et réfléchis, cela nous sert aujourd’hui face à cette crise. Par ailleurs, avec Pachamama, nous avons choisi un développement presque exclusivement digital. Ce choix nous permet de ne pas dépendre de revendeurs et boutiques physiques. A l’heure actuelle, où tous les magasins ont dû fermer suite aux mesures de confinement prises par le gouvernement, nous avons donc la chance d’être épargnés.

Néanmoins, vous vous doutez qu’une telle situation n’est pas non plus sans conséquence pour nous. Nous avons donc décidé dans cet article de vous expliquer comment le coronavirus impacte les jeunes entreprises en prenant notre projet Pachamama comme exemple.

Impact du coronavirus sur Pachamama

Nous avons lancé notre projet Pachamama il y a maintenant presque un an et demi et jamais nous n’avions été confrontés à une situation majeure de ce type. Bien sûr des perturbations ponctuelles sont survenues ici et là. Mais chaque fois, elles étaient de courte durée, concernaient un simple aspect de notre projet et des solutions pouvaient être envisagées.

Aujourd’hui, c’est l’ensemble de notre projet qui est impacté.

sac à dos cuir roadtrip pachamama urbain

Le coronavirus modifie notre façon de travailler

Tout d’abord, il faut repenser notre façon de travailler.

Bien que nous ayons maintenant des bureaux, nous sommes souvent amenés à travailler depuis chez nous, depuis un café, ou tout autre endroit ayant une connexion wifi qui fonctionne ! Par conséquent, à prime abord, la situation de confinement actuelle ne nous a pas paru pas si difficile à gérer car elle s’apparente à notre quotidien. Cependant, c’est sans compter que cette période de confinement intervient au moment où une partie de notre équipe se trouve actuellement en Bolivie. Et là, ça se complique !

Certes, nous pouvons continuer à travailler et échanger à distance et même si le décalage horaire n’aide pas, nous y sommes maintenant habitués suite à nos précédents voyages en Bolivie. Ce qui complique réellement notre quotidien, c’est que la Bolivie est également entrée en confinement depuis quelques jours. Tout d’abord, cela signifie que les échanges avec nos artisans ont diminués : nous ne pouvons plus nous voir physiquement et la connexion internet est nettement affaiblie. Vous le savez, nous vous demandons souvent votre avis : nous sommes actuellement en train de développer de nouveaux prototypes afin de les lancer officiellement cette année. Face à ces nouvelles mesures de confinement, notre travail de prototypage est considérablement ralenti et nous croisons les doigts pour terminer les derniers détails à temps afin de maintenir notre planning.

Par ailleurs, la détérioration de la connexion Internet nous handicape également dans nos échanges avec la France et impacte notre travail quotidien. Enfin, nos vols retours vers la France ont été annulés et nous sommes donc actuellement bloqués en Bolivie dans l’attente d’un potentiel rapatriement.

Ainsi, nous devons tant bien que mal poursuivre notre activité dans ces conditions qui ne sont pas idéales et qui potentiellement pourraient se prolonger.

Comment continuer à produire en période de confinement ?

Au-delà de ce changement dans notre façon de travailler, c’est l’ensemble de notre projet qui est chamboulé. On commence avec la partie en amont de notre projet : la fabrication de nos sacs à dos en cuir.

coronavirus atelier bolivie

Avec les nouvelles mesures de confinement, nos artisans ne peuvent malheureusement plus se rendre pour le moment dans les tanneries afin d’acheter le cuir. Ils ne peuvent plus non plus se rendre dans les autres boutiques pour acheter les pièces métalliques et l’aguayo, tissu traditionnel bolivien que nous intégrons à nos sacs, à l’intérieur des rabats.

Par conséquent, nos nouvelles productions, et notamment la prochaine que vous devions recevoir en France fin mai, sont pour le moment en suspens. Comme nous fonctionnons avec un stock limité, si la situation venait à se prolonger, le risque serait donc de ne plus avoir de produits en stock et ne plus rien à avoir à proposer à nos clients.

Et si nous ne pouvons plus vendre nos produits, nous n’avons alors plus la trésorerie nécessaire pour relancer des productions et continuer à nous développer. Notre projet risque alors de péricliter.

Heureusement, dès le début, nous avons décidé d’inscrire notre marque dans le concept de slow fashion. Ce concept consiste notamment pour une marque à réduire son nombre de collections pour se concentrer sur quelques produits phares et intemporels.

Ainsi, notre gamme se compose de produits permanents tels que nos sacs à dos en cuir, notre maroquinerie et nos sacs weekends. La bonne nouvelle est que nous avions volontairement fabriqué une quantité importante de ces produits fin 2019 en prévision de la période de Noël et du début d’année. Nous avons donc encore nos modèles en stock pour tenir plusieurs semaines si la crise sanitaire devait se prolonger.

sac de voyage en cuir

Comment maintenir notre système de livraison en période de coronavirus?

La situation actuelle

Concernant la livraison, la situation est également compliquée. En effet, pour commencer (et même si nous ne la proposons pas) la livraison en point relais a été arrêtée suite à la fermeture des boutiques physiques. Ainsi, cela impacte de nombreux commerces en ligne pour qui cela représentent le système de livraison principal.

De notre côté, nous privilégions les livraisons à domicile, qui nous semblent plus qualitatives pour le client. Ce qui est un bon point puisque le service postal français continue de maintenir son service Colissimo de livraison de colis. Cependant, cela signifie que des personnes continuent d’aller au travail et d’être potentiellement exposées au lieu d’avoir elles aussi la possibilité d’être confinées chez eux ! Et ça, ça nous met mal à l’aise.

Notre décision

Nous ne voulons pas sous prétexte de raisons économiques, mettre la vie de personnes en danger. Nous souhaitons développer un projet qui ait du sens et qui soit responsable vis-à-vis de tous nos partenaires, c’est essentiel à nos yeux. C’est pourquoi, nous avons décidé de stopper nos livraisons temporairement le temps que la situation s’améliore.

Croyez-nous, cette décision n’est pas facile à prendre. Et même si elle n’est pas sans conséquence pour le développement de notre projet, elle nous semble être la plus adaptée face à la situation actuelle d’épidémie de coronavirus.

Afin de maintenir malgré tout notre activité, nous tentons de rebondir et de trouver des solutions. Ainsi, nous avons retenu la solution suivante : notre site fonctionne toujours pendant cette période et nous continuons de prendre vos commandes qui seront livrées d’ici 3 à 4 semaines. En contrepartie et afin de vous remercier de votre patience, nous avons décidé d’appliquer des remises sur l’ensemble de nos produits sur notre boutique en ligne.

Néanmoins, nos prix de vente s’en trouvent diminués et de potentiels acheteurs se rétractent car ils souhaitaient recevoir leur produit plus rapidement. Ainsi, cela impacte négativement notre chiffre d’affaire, ce qui constitue malheureusement un frein à notre développement!

Si vous êtes à la recherche d’un beau sac en cuir et que vous souhaitez nous soutenir, vous savez ce qu’il vous reste à faire 🙂

sac à dos cuir voyage pachamama

Communiquer sur le coronavirus

L’épidémie de coronavirus impacte également notre communication. Généralement, nous prévoyons nos communications sur les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram et par mail 2 à 3 semaines à l’avance afin d’être bien organisé. Vous vous doutez que face à la situation actuelle, tout notre planning a été modifié !

Nous essayons à chaque fois d’être le plus transparent possible et de vous montrer la réalité de notre projet. On se voyait donc mal passer sous silence les perturbations que connait actuellement notre marque en lien avec le coronavirus, et continuer à dérouler notre communication initialement prévue. Ça n’aurait pas de sens et nous semble inapproprié !

Nous avons donc dû nous pencher sur ce sujet afin de réfléchir à ce que nous voulions vous dire exactement et voilà ce que nous avons choisi 😊 Nous avons commencé à le faire et allons continuer à vous parler des conséquences de la crise pour notre projet. A travers des posts et des stories sur nos réseaux, nous souhaitons vous informer sur ce sujet.

Par ailleurs, nous allons également continuer à vous montrer les coulisses de notre projet. Ainsi, nous continuerons à vous demander votre avis sur nos nouveaux prototypes, vous présenter nos artisans et vous expliquer notre projet.

Nous voulons continuer à vous informer, vous faire voyager et vous changer les idées dans ces moments difficiles !

coronavirus pachamama

Conclusion

La crise du coronavirus impacte durement l’ensemble des entreprises et particulièrement les petites structures qui ne sont pas forcément bien équipées pour faire face à cette situation inédite.

Chez Pachamama, même si cette épreuve va laisser des traces et ralentir notre développement, plusieurs facteurs et décisions que nous avons prises les mois précédents nous permettent de penser à l’après-crise avec plus de sérénité. Cette crise nous permet de prendre du recul par rapport à notre projet, d’identifier nos failles afin de les corriger et de repartir plus fort dans le futur.

Nous vous souhaitons bon courage à tous dans cette période difficile. Prenez soin de vous et de vos proches et respectez les mesures de confinement !

Commentaires

  • Morgane

    Super article eclairant , bravo 🙂

    24 mars 2020
    Répondre
  • dOTAP

    BRAVO POUR CETTE ATTITUDE RESPONSABLE AVEC LE REFUS DE METTRE EN DANGER LES LIVREURS. bON COURAGE A TOUTE L’équipe.

    8 avril 2020
    Répondre

Laisser un commentaire

X